3 questions à Pierre-Louis Bonneau (Cool T.M.)

décembre 21, 2020

Comment les contraintes ou les opportunités de première fashion week digitale en juin 2020 ont elles influé sur votre créativité ?

La crise que nous vivons actuellement a accéléré les projets digitaux que nous avions prévu pour les deux prochaines saisons, et donc boosté notre créativité notamment au niveau du marketing. Nous avons la chance d’avoir un réseau solide qui nous a accompagné pour être réactifs et avons proposé un film en réalité virtuelle pour PE-2021, ce qui correspond parfaitement à notre ADN.

Nous souhaitions coupler digital et physique, pour apporter de la réassurance à nos acheteurs, et mettre à leur disposition tous les éléments nécessaires à leur prise de décision et à la construction de leurs budgets. En complément, l’envoi de books matières à une vingtaine de clients notamment asiatiques, à des influenceurs et à des prospects a permis de dépasser la contrainte du toucher des matières.

COOL T.M est une marque jeune, à la structure légère et agile, pas de magasins en nom propre, et de très bons résultats pour cette saison si particulière. Nous avons été projetés vers l’avenir, tout en étant en phase avec les projets que nous avions en tête pour COOL T.M il y a à peine un an, et nous en sommes ravis !

Parmi les initiatives prises pour cette Fashion week Homme printemps-été 2021, lesquelles renouvellerez-vous ? Quelles sont celles que vous souhaitez conserver tout en les améliorant ?

Nous sommes très satisfaits de la Fashion Week Homme SS21 de juillet. Nous souhaitons continuer à faire vivre notre film grâce à une déclinaison de contenus sur des plateformes, notamment en Asie, afin de renforcer notre image de marque et notre notoriété. Nous avons également des rendez-vous prévus dans notre showroom physique à Paris pour Septembre. Le Covid-19 nous a poussé dans nos retranchements en terme de production : nous souhaitons livrer plus tôt dans la saison pour proposer des vêtements adaptés aux besoins du marché, et raisonner notre production autour des séries limitées et de l’utilisation de fin de stocks de tissus.

En ce qui concerne notre utilisation du New Black, nous sentons que nous pouvons améliorer la production de nos photographies et la richesse de nos contenus dès la prochaine collection. COOL T.M se veut une marque innovante, nous voulons surprendre et jouer avec la technologie et les codes d’une mode d’une autre époque, tout en nous amusant.

Enfin, nous poursuivons l’idée d’une production raisonnée, du “moins mais mieux” sur l’ensemble de la chaîne de valeurs, cela va de la création des samples digitalisés, à l’édition de séries limitées, en passant par le recycling de nos fournitures et tissus.

Quels sont les trois projets ou personnalités innovantes dans la mode qui vous paraissent porteurs d’avenir, par rapport aux enjeux majeurs qui traversent notre société et que vous recommanderiez aux acteurs de l’industrie de suivre ?

En tant que nouvel entrant sur le marché, nous ne pouvons nous permettre de recommander une quelconque orientation. Simplement nous suivons avec attention les évolutions du “fashion pact” et les maisons qui y sont associées, l’impulsion du changement doit venir à tous les niveaux bien entendu, mais un acteur majeur comme le groupe Kering doit montrer la voie face aux grandes problématiques de notre société. Sur un registre plus technologique, nous regardons ce qui se fait sur la “blockchain” notamment en ce qui concerne la transparence et la traçabilité, une société comme Arianee intervient sur ces enjeux.

À lire aussi

Ce Site utilise des cookies techniques destinés à assurer le bon fonctionnement du Site, des cookies de mesure d’audience destinés à produire des statistiques de visite et d’utilisation du Site ainsi que des cookies tiers destinés à permettre l’emploi de fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Pour en savoir plus, personnaliser vos cookies ou les refuser, cliquez sur le bouton « Mentions légales » ci-dessous.
Mentions légales