Les choix responsables de Cecilie Bahnsen

mars 1, 2021
This image has an empty alt attribute; its file name is cecili-bahnsen-1024x683.jpg

Diplômée du Royal College of Art de London, la créatrice danoise Cecilie Bahnsen collabore avant plusieurs maisons internationales avant de créer sa marque éponyme en 2015. En 2016, elle reçoit le DANSK Design Talent Award pour son travail et elle est finaliste du LVMH Prize l’année suivante. Cecilie trouve son inspiration dans les techniques traditionnelles qu’elle explore d’une nouvelle façon. Ses silhouettes simples et féminines sont les bases pour appliquer des broderies précieuses et des jeux de matières soulignant la structure du vêtement, le motif et le savoir-faire. Les modèles élégants et épurés de Cecilie Bahnsen montrent son intérêt pour les superpositions de matières transparentes et opaques pour créer une silhouette moderne pleine d’allure. Cecilie Bahnsen est inscrite dans le calendrier officiel de la Paris Fashion Week® depuis septembre 2020.   

Que signifie la responsabilité sociale et environnementale pour vous ?

Pour résumer, je pense que la durabilité est une prise en considération et une attention particulière portée à la façon dont nous concevons et produisons. Cela inclut également la façon dont nous travaillons au quotidien et choisissons des collaborations fidèles à nos valeurs.

Pour quelle raison la responsabilité sociale et environnementale compte pour vous ?

Depuis que j’ai lancé ma marque, j’ai toujours été vigilante à la création et à l’histoire de chaque vêtement. Je pense que la beauté d’un modèle tient aussi bien à sa forme qu’à sa qualité mais aussi aux processus qui en découlent.

Pour quelle raison pensez-vous que nous ne donnions de l’importance à la responsabilité sociale et environnementale que maintenant ?

Nous pouvons tous apprendre et améliorer nos modes de travail pour être plus responsables.

We can all learn and improve the way we work and develop sustainably. Il n’est pas naturel pour l’industrie de la mode de partager des informations et des connaissances, mais je pense que nous devons nous unir pour que l’industrie fasse de réels changements.

Votre approche de la responsabilité sociale et environnementale a-t-elle évolué au cours de la dernière année ?

Je pense que cette pandémie a laissé le temps aux créateurs, y compris à moi-même, de ralentir; pour prendre du recul et vraiment considérer ce que nous créons et comment nous le créons. Cette période a mis en évidence un certain nombre d’éléments qui auront un effet assez important sur notre avenir – la durabilité étant parmi les plus importantes.

De quelle façon êtes-vous engage au quotidien ou responsible d’un point de vue écologique ?

Vous ne pouvez pas tout faire, mais tout le monde peut contribuer en faisant quelque chose. C’est ma devise quotidienne et un doux rappel à moi-même: prendre de meilleures décisions conscientes; acheter plus éco-responsablement; recourir à plus de vintage; éviter les matériaux non biodégradables; réutiliser au lieu d’acheter du neuf; porter plus souvent des vêtements ; sélectionner correctement des déchets – tout cela fait naturellement partie de mon quotidien.

 De quelle façon peut-on produire de façon plus responsible ?

Parfois, il est nécessaire de réfléchir créativement et de remettre en question les normes de l’industrie, mais il existe de nombreuses façons de produire de manière plus responsable. Il s’agit d’assumer simplement ses «responsabilités». Il faut avoir cet engagement constamment en tête à chaque étape du processus. Il ne faut pas le considérer comme une contrainte. Si vous y réfléchissez de manière circulaire, nous commençons par travailler avec des artisans en Europe, en préservant les traditions et les techniques ancrées dans des communautés depuis des siècles. Tous nos tissus sont originaires d’ici. Nous conservons chaque morceau de tissu car ils sont trop précieux pour être jetés. C’est ainsi que notre concept de revalorisation « Encore » a vu le jour: utiliser des tissus anciens pour créer des pièces recyclées en édition limitée exclusives. Ces modèles sont disponibles sur notre site ceciliebahnsen.com. Nous considérons que nos pièces doivent être chéries et transmises, qu’il s’agit d’une sorte d’héritage des temps modernes.

Ce printemps, nous vous présentons une collection appelée Edition: des pièces incontournables de Cecilie Bahnsen qui incarnent la marque. Chaque article de la collection sera accompagné d’un QR code révélant son parcours et les informations relatives aux savoir-faire impliqués dans la fabrication. C’est une façon pour nous d’être transparents du tissu au vêtement, à chaque étape du parcours.

Pour cette saison Automne-Hiver 2021, nous déploierons également un modèle de précommande dans le cadre de notre stratégie responsable. En offrant ce service à notre communauté, nous pouvons estimer le nombre de pièces de chaque modèle que nous allons vendre. Cela nous permet de planifier et de produire des quantités exactes. Le processus de précommande va contribuer à minimiser les déchets et à planifier consciencieusement notre production pour responsabiliser et soutenir les groupes de personnes avec lesquels nous travaillons: partenaires, fournisseurs et clients.

Comment peut-on consommer de façon plus responsable ?

Il s’agit simplement de prendre la décision de se préoccuper de la situation actuelle. En tant qu’individus, nous devons assumer la responsabilité de nos choix quotidiens. Nous devons nous engager à acheter moins; investir dans des pièces de qualité qui durent; et surtout, à passer du temps et à expérimenter, ce qui signifie également porter une attention particulière à la manière dont les marques s’engagent dans des pratiques éthiques et durables. Il faut privilégier la qualité à la quantité. Toujours.

De quelle façon les tissus responsables peuvent-ils influencer ou orienter les créations de mode ?

En tant que créatrice et que personne créative, il est nécessaire de créer avec ce qui est à disposition et pas à partir la notion, datée à mes yeux, qu’il faut toujours recommencer à zéro. Ce processus est bien évidemment contraignant mais il est surtout inspirant et stimulant.

Pensez-vous que la « mode responsable » reflète une esthétique ou est-ce que cela est en train de changer ?

Je ne crois pas qu’il y a une esthétique liée à la mode responsable et c’est que qui la rend intéressante. Le processus créatif et l’univers esthétique d’une marque ne se limitent pas à la responsabilité. Je pense et j’espère que les choix responsables, à chaque étape, seront naturels et se mettront en place dans chaque entreprise créative à l’avenir.

De quelle façon l’industrie a-t-elle déjà fait des progrès ?

Je pense que les marques adaptent leurs modèles commerciaux et améliorent leurs chaînes d’approvisionnement pour réduire leur impact environnemental global. Nous constatons également une prise de conscience croissante des consommateurs. Toutes les stratégies visant à promouvoir une production et une consommation plus respectueuses de l’environnement, de la société et de l’éthique sont des étapes importantes pour permettre à l’industrie de devenir plus responsable.

Sur quels points pensez-vous que l’industrie pourrait mieux faire ?

Chez Cecilie Bahnsen, nous nous efforçons de mettre en œuvre différentes initiatives pour réduire les déchets et lutter contre la surproduction de l’industrie. Nous voulons faire partie de la solution et non du problème. Cette année, et à partir de la collection Eté 21, nous avons décidé de réduire à deux collections par an, en supprimant les pré-collections. Les deux collections principales seront livrées par thèmes reflétant fidèlement la saison.

Quels sont vos modèles en terme de responsabilité ?

Je pense à Eva Kruse. Parallèlement au Global Fashion Agenda, elle a mobilisé le système de la mode pour changer la façon dont nous produisons et commercialisons la mode. Elle a réussi à faire en sorte que l’industrie de la mode collabore ensemble mais, aussi partage ses contributions et ses connaissances sur les modes de travail responsables. Cela nous pousse tous à être fidèles à notre parole mais aussi à aller au-delà dans nos actions.

Quelle est le changement dans vos pratiques dont vous êtes la plus fière ?

En plus de changer tout notre modèle commercial et de réduire nos collections à deux par an, le projet « Encore » est très cher à mon cœur. Nous avons lancé la collection pour la première fois en juin 2020 et continuons à lancer de nouvelles capsules quand cela nous convient. Cela me permet de ne pas être contrainte par un calendrier de la mode, mais plutôt par mes créations, mes idées et mon amour pour redonner vie aux tissus d’archives et créer des objets de collection intemporels. J’espère que cette petite collection apportera de nouvelles inspirations à notre public sans surproduction. C’est un processus très organique et très flexible, il peut donc changer à chaque saison pour s’adapter à l’humeur et bien sûr à la quantité de tissu avec laquelle nous devons travailler.

Quel changement dans vos pratiques aimeriez-vous faire ?

Pour l’instant, je veux continuer à créer des pièces que j’aime et qui ont du sens.

Quel changement peut-on tous adopter dès maintenant ?

Etre attentif et êtreinformé. De petits changements peuvent faire une énorme différence. Ma solution préférée pour minimiser l’impact est d’emprunter, de prêter et de partager.

Qu’est-ce qui vous donne de l’espoir aujourd’hui ?

Mon petit garçon et la génération à venir. Mais aussi la curiosité et la demande sans cesse croissante pour de la création responsable.

À lire aussi

Ce Site utilise des cookies techniques destinés à assurer le bon fonctionnement du Site, des cookies de mesure d’audience destinés à produire des statistiques de visite et d’utilisation du Site ainsi que des cookies tiers destinés à permettre l’emploi de fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Pour en savoir plus, personnaliser vos cookies ou les refuser, cliquez sur le bouton « Mentions légales » ci-dessous.
Mentions légales