Haut les mains : Gherardo Felloni (Roger Vivier)

mars 4, 2022

MANO PRIMORDIALE 

« Petit je faisais tout avec mes mains, couper, dessiner, peindre, jardiner, et bien sûr m’exprimer à travers elles, avec elles. En tant qu’Italien, c’est un bagage, les mains donnent un sens parfois aux paroles. Je suis né en Toscane, près d’Arezzo, et j’ai grandi à la campagne. Mon père et mon oncle avaient une manufacture de souliers, LAMOS, fondée en 1958, j’allais à l’usine où je restais avec les artisans, j’aimais couper les cuirs colorés, jouer avec les talons. Ils sous traitaient pour Hermès, Gucci, Prada. Ils faisaient les prototypes.  Quand je suis dans la rue, en réunion, je dessine. Même avec un ticket de métro, je le roule, je le coupe. Mes mains, je ne les aime pas trop, elles sont petites et courtes, mais elles sont très douées. Souvent je vais à l’usine, je coupe, je taille, pour une boucle de bijou, j’aime composer, assembler les cristaux, pour moi, c’est plus facile de le faire que d’expliquer. Pour cette collection, j’ai été inspiré par le talon Choc, l’opposé de la Virgule, je l’ai interprété avec un décolleté classique, j’ai demandé à Eric Charles Donatien, de le broder de plumes.  Je lui ai montré le modèle d’archives, et il m’a montré des échantillons. Il a fait des essais, on a avancé comme cela. Je lui ai donné des couleurs. C’est une vraie conversation. Ce sera un modèle sur commande. Sans cette complicité, le métier ne peut exister. Il faut préserver le savoir-faire européen parce que c’est une ressource absolue, primordiale. »

À lire aussi

Ce Site utilise des cookies techniques destinés à assurer le bon fonctionnement du Site, des cookies de mesure d’audience destinés à produire des statistiques de visite et d’utilisation du Site ainsi que des cookies tiers destinés à permettre l’emploi de fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Pour en savoir plus, personnaliser vos cookies ou les refuser, cliquez sur le bouton « Mentions légales » ci-dessous.
Mentions légales