Marie Antoinette à la rose

mars 6, 2021

Reine de France et de Navarre
Le 31 mai 1783, Elisabeth Vigée Le Brun, la protégée de la reine, est reçue au sein de l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture en même temps que sa rivale Adélaïde Labille-Guiard. La même année, elle expose pour la première fois au Salon. Vigée Le Brun présente notamment un nouveau portrait de la reine portant la « gaulle ». Adapté à la mode parisienne par la couturière Rose Bertin, cette robe de mousseline était la favorite de la reine durant ses séjours au Petit Trianon, loin de la cour. Les visiteurs du Salon ont été choqués par ce portait : selon eux la reine n’était pas vêtu comme son rang l’exigeait. Le portait fut donc rapidement retiré. Vigée Le Brun peignit alors très rapidement un second portrait pour l’exposer avant la fin du Salon. Elle habilla cette fois la reine d’une robe classique, de soie bleu-gris, marquant le soutien implicite de Marie-Antoinette aux soyeux lyonnais. La représentation de ce second portrait remporta un grand succès. Plusieurs répliques en furent faites, dont celle conservée au château de Versailles.


De quelle couleur sont les yeux de Marie-Antoinette ? Quelle maquillage portait-elle ? Quel tissu préférait-elle pour ses robes ? Quels étaient ses bijoux favoris ?
Découvrez Marie-Antoinette sous toutes les coutures avec son portrait “à la rose” photographié en gigapixel !

À lire aussi

Ce Site utilise des cookies techniques destinés à assurer le bon fonctionnement du Site, des cookies de mesure d’audience destinés à produire des statistiques de visite et d’utilisation du Site ainsi que des cookies tiers destinés à permettre l’emploi de fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Pour en savoir plus, personnaliser vos cookies ou les refuser, cliquez sur le bouton « Mentions légales » ci-dessous.
Mentions légales